Le programme AREA

http://ec.europa.eu/europeaid/node/9809_enLe programme AREA – Accès Rural à l’Eau potable et à l’Assainissement – est cofinancé* par l’Union Européenne pour une durée de 60 mois et est mis en œuvre par 5 ONG dont Inter Aide.

(les autres ONG bénéficiant de ce financement UE sont Fikrifama, le Gret via le projet MEDDEA II, MEDAIR – projet RANO Tsara II, Protos)

ec.europa.eu/europeaid/node/9809_en

www.midi-madagasikara.mg/economie/2014/07/03/acces-leau-potable-defi-taille-latteinte-omd/

fr.africatime.com/articles/eau-et-assainissement-le-programme-area-sur-la-bonne-voie

Dans ce cadre, Inter Aide met en œuvre un projet s’intitulant : Amélioration de l’accès à l’eau potable et de l’assainissement dans les régions d’Analanjirofo et d’Atsimo-Atsinanana

Débuté en juillet 2013 et courant jusqu’à décembre 2016, il couvre les districts de Vavatenina, Fénérive Est, Soanierana Ivongo, et Farafangana, dont les densités de peuplement rural sont parmi les plus fortes de l’île et d’après le rapport de l’enquête EPM 2010, l’incidence de la pauvreté dépasse les 90%.

Objectif globaux :

Améliorer durablement la situation sanitaire et économique des familles rurales de Madagascar.

Contribuer à l’atteinte de l’objectif du Millénaire dans le secteur de l’eau et l’assainissement dans des communes déficitaires à Madagascar.

Objectif spécifique :

L’accès à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement sont améliorés durablement dans 16 communes rurales de la côte Est de Madagascar.

Groupes cibles 110 Communautés villageoises représentent les cibles des actions d’accès à l’eau et à l’assainissement. Dans chaque village, un comité d’usagers incluant un technicien communautaire sont formés.16 Communes Rurales établissent des partenariats sur l’eau et bénéficient d’actions d’appui conseil et de formation pour la mise en place d’un PCDEA puis d’un Service Communal de l’eau.
Bénéficiaires finaux 40 000 nouveaux usagers d’un système d’alimentation en eau potable, ainsi que 6 000 élèves. 24 000 bénéficiaires d’un système d’assainissement amélioré.
Résultats escomptés 1.   Les dispositifs d’accès à l’eau potable dans les communes et les villages sont renforcés

⇒ 210 nouveaux points d’eau (175 bornes fontaines et 35 puits) sont construits. 90% des points d’eau contrôlés délivrent de l’eau potable à toutes les périodes. Augmentation de 20 à 40% du taux de couverture initial en AEP.

⇒ Réduction de 50% de la distance au point d’eau.

2.   L’assainissement des villages et les aptitudes des usagers en matière d’hygiène sont améliorés

⇒ 3000 systèmes d’assainissement améliorés réalisés au bénéfice de 24 000 personnes, également bénéficiaires d’un accès à l’eau.

3.   Des dispositifs de suivi, de gestion et d’entretien des ouvrages nouvellement aménagés ou préexistants sont fonctionnels.

⇒ 100% des Comités d’usagers collectent des cotisations qui couvrent les dépenses de réparation et maintenance, les comités rémunèrent leurs techniciens et assurent un entretien régulier.

⇒ Les 16 Communes Rurales partenaires établissent un PCDEA, nomment et rémunèrent un Agent Communal de l’Eau (ACE), délèguent la gestion aux comités, 75% établissent un suivi régulier des ouvrages.

 

* les actions EHA d’Inter Aide à Madagascar sont également financées par:  

bailleurs


Le contenu, les documents, informations, textes et images de ce site sont produits par les équipes d'Inter Aide. Certaines fiches sont aussi diffusées via le réseau “Pratiques” (piloté par Inter Aide). Dans le cas contraire, la source est mentionnée.

Il est important de souligner que ces informations ne sont pas normatives. Il ne s'agit pas de dire "ce qu'il faudrait faire"  mais simplement de faciliter l'échange d'idées, de méthodes et de retour d'expériences du terrain. 

Les auteurs ne voient aucun inconvénient à ce que l'information soit réutilisée à la condition expresse que la source (Inter Aide or Pratiques Network) ainsi que cet avis soient mentionnés.