Enquêtes et cartographie des pratiques d’assainissement

Après des enquêtes exhaustives de la situation des villages qui nous sollicitent pour une collaboration (ratio de foyers déjà équipés, état des latrines existantes), les réunions menées avec l’ensemble de la communauté visent à ce que les familles s’organisent et définissent des plans d’actions pour arrêter la défécation à l’air libre et que les foyers non encore équipés fassent un pas en avant.

Après que la population ait exposé ses solutions, Inter Aide explique en quoi elle peut apporter un appui et une plus-value. Le message principal est l’atteinte d’une couverture minimale de 75% à 80% de foyers équipés de latrines, seuil à partir duquel les enquêtes internes ont montré qu’il y avait un effet significatif sur la diminution de la prévalence des diarrhées (cf. fiche pratiques[1]). Il s’agit de convaincre les communautés que bien que la question de l’assainissement soit une démarche individuelle, l’impact et les solutions pour se prémunir des contaminations doivent être envisagés de manière collective.mapping Asst[1] www.interaide.org/pratiques/sites/default/files/prevalence_diarrhees_ethiopie.pdf