Etablir un budget d’entretien des ouvrages hydrauliques

La nécessité de payer pour le service qu’est l’accès à l’eau devient concret pour les usagers quand ils se rendent compte des dépenses à mettre en oeuvre. C’est en ayant connaissance de la nature de ces dépenses et en étant capable de déterminer les montants que l’entretien peut représenter, leurs fréquences, qu’ils vont pouvoir mesurer l’investissement à engager.

Ainsi, les Agents Communaux de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène – ACEAH – sont formés par les équipes d’Inter Aide à épauler les comités eau pour formuler chaque année leur budget de maintenance pour l’année prochaine.

photo ACEA budget

ACEAH de Mahambo, Pascal, récapitulant avec un comité eau les dépenses à prévoir pour l’année à venir.

Connaissant le nombre de cotisants, le montant total du Budget Annuel peut être ramené à un montant de cotisation à collecter.

 Ce budget annuel est constitué de rubriques intégrant:

  • Les dépenses pour l’équipement nécessaire à l’entretien (outils, consommables tel que savon…)
  • Les dépenses liées aux opérations d’entretien récurrentes (pièces à changer)
    • sur les différentes bornes fontaines
    • sur les parties communes : captage, réservoirs, autre ouvrages (boîtes de répartition)
      • Ces dépenses incluent les indemnités des réparateurs (agents hydrauliques notamment)
  • Les dépenses de fonctionnement du comité eau (stylos, papeterie, frais liés aux locaux, frais liés aux réunions – transports, repas…)
  • Une cotisation au Service Communal de l’EAH : part de la cotisation récurrente pour chaque village et contribuant au financement de la rémunération de l’ACEAH et autres frais de fonctionnement du service communal.

Les ACEAH sont équipés de formats et de posters pour illustrer ces dépenses et aider à l’estimation de ces budgets annuels (posters adaptés suivant les ouvrages : captages/bornes fontaines – en exemple ci-dessous – ou puits) voir lien vers ces outils ci-dessous.

format BA

Les montants moyens des BA pour un système avec 5 bornes fontaines sont d’environ 450 000 Ar (soit près de 110 euros), pour environ 1 000 usagers, ce qui représente une cotisation de près de 2 000 Ar (50 cents d’euros) par an, dont 500 Ar de cotisation au SCEA.

Voir article suivant pour comprendre quel mécanismes sont mis en oeuvre pour que le reste des usagers soient informés de l’utilisation qui est faite de leurs cotisations et que soit mis en place une communication transparente.