Financer le STEAH

Le bon fonctionnement et la pérennité du Service entraînent des frais non négligeables :

  • La rémunération de l’ACEAH (salaire et indemnisation par missions)
  • l’équipement de l’ACEAH (outils, vélo et entretien, bottes et vêtements de travail)
  • les fournitures (papeterie, photocopies, etc.) et le mobilier du local
  • le budget pour l’organisation de réunions (atelier bilan communal, réflexions sur la politique de l’eau et de l’assainissement, etc.) : local, papeterie, déplacements, repas…
  • les frais d’ouverture du compte d’épargne au sein de l’organisme de micro-crédit (OTIV)

En plus de ces coûts majoritairement récurrents, il peut être décidé d’investir pour financer des réhabilitations ou l’extension des infrastructures.

Pour ce faire, les recettes dont peut disposer le SCEA sont les suivantes :

financement STEAH